Archives par étiquette : polissage

L’eusses tu cru – avec deux cassés.

Après avoir maugréé tant et plus sur les forces du mâle qui cassent n’importe quoi, je me suis mis au recyclage des débris.

Le petit morceau donne un truc sympa mais tout petit (environ 10 cm ).

Voilà les deux faces.
Le petit débris Ro Le petit débris Vo

Ce  qui me saoule est la difficulté à restituer sur la photo les différents reflets qui résultent du travail de polissage. (Note à moi-même : Faire des photos avec autre chose qu’un smartphone)

Le second morceau étant plus grand m’a un peu plus permis de me lâcher, même si avant la casse la forme générale était déjà inscrite et posait ses propres contraintes.  ( voir Taper dans le dur )

Le résultat en deux images est ici.

Le grand morceau Ro et Le grand morceau Vo

Le socle est provisoire mais devient indispensable avec la hauteur de la pièce. Un chat qui passe et hop !!! plein de petits morceaux. Côté abstraction, ça progresse un peu.

(Note à moi-même : Trouver des socles sympas et compatibles avec le style des travaux. )

Je vais prendre un peu de temps pour réfléchir à tous les problèmes techniques que j’ai rencontrés, afin de ne moins me laisser surprendre par mes propres bourdes. Un peu de méthodologie ne peut que faire du bien à ce stade de mon apprentissage.

Ensuite, une belle to-do list de sujets à traiter pour franchir un palier.

C’est tout pour aujourd’hui.

Mon ami poli !!

Je m’en tiens là pour ce 30×10. La vue face avant face avant
Les plans et les creux ont été poncés successivement du 240 au 1200.
Résultat intéressant et après polissage on obtient un brillant qui devient sympa. détail polissage

Néanmoins il reste des traces qui ne me plaisent pas. Prochaine action sur les suivants : poncer à partir de 80 puis 120 avant d’attaquer la séquence 240 > 1200.

Le 40×10 001 est-il achevé ?

Un état quasi achevé pour ce 40×10.P40x10 01 Hor Vo

Le côté plus (pistes à explorer)

  • la transparence offre des pistes à explorerP40x10 01 Hor Ro Transpa
  • les traces de minéraux renforcent les graphismes possibles.P40x10 01 Hor Ro

Le côté moins (sujets à creuser)

  • la qualité finale des fonds des creux (no joke)
  • les rayures résiduelles sur certaines surfaces me laissent penser que ma méthode de ponçage n’est pas parfaite. Je suis passé par tous les grains 240 > 400 > 600 > 800 > 1000 !! Et il reste encore des traces.
  • le manque de netteté de certaines entailles. (Là je me dis que c’est encore la méconnaissance des outils qui me joue des tours.)

En l’état actuel du travail, il ne reste plus que deux points à régler

P40x10 01 Vert Vo

  • la position : verticale ou horizontale. P40x10 01 Vert RoHorizontale, le truc tient bien en équilibre (40 cm) d’appui). Verticale, l’appui est bon mais il suffit de n’importe quelle poussée pour le déséquilibrer. Dans ce cas se pose aussi la question d’une fixation ou d’un soclage pour maintenir la position.
  • le nom : je ne suis pas inspiré.

Je suis à l’écoute de toutes les suggestions.

 

 

[EDIT] Version épurée des magnifiques fautes d’orthographe et de français de la version précédente. Merci JMP pour l’oeil perçant.

 

Le marbre c’est dur (suite)

Et après quelques heures de travail, on a un résultat sympa.

20130418-185753.jpg
Il reste à affiner la technique de polissage pour aller dans les petits creux à fond (celle-là est pour Thierry C.)
Mais c’est juste un problème de réflexion et d’outillage. On va creuser le sujet.

Le marbre, c est dur

Un petit morceau de Carrare (10x10x2) pour se faire la main et l œil.
Mes gradines et ciseaux ne sont pas appropriés. Côté rifloirs, c’est pas ça non plus. Je n’ai plus qu’à m’équiper.
Par contre avec les meules abrasives, ça se passe beaucoup mieux .
Quant au ponçage à l’eau, une bonne surprise, le travail est assez rapide.
Vue du polissage d origine – objectif à atteindre.

20130416-081618.jpg

L’autre face en cours de travail
20130416-082250.jpg