Archives par étiquette : artiste

Tout Chahaignes en peintures – 2013 – Sam Phil

Petit billet tardif pour rapporter la qualité de cette exposition 2013, l’expo dure jusqu’au dimanche 19 mai.

Il faut que j’y retourne en cours de semaine pour prendre quelques photos afin d’illustrer les billets sur les différents exposants – Chacun d’entre eux mérite qu’on en parle.

En attendant cela, quelques mots et photos pour montrer les dernières avancées de Sam Phil dans ses travaux polychromes.

La série des casse-têtes s’enrichit de différents spécimens sur socle ou sur corniche comme celui-ci

Casse-Tête polychrome sur corniche

Casse-Tête polychrome sur corniche

Parmi les tableaux (?) polychromes, j’ai flashé sur ces deux-là Sam Phil - 2

Sam Phil - 1

 

 

 

 

 

 

Le mot Tableau n’est pas le plus approprié pour décrire ces oeuvres, puisqu’elles sont constituées d’une seule pièce de bois travaillée, découpée, creusée puis peinte. L’allure générale est celle d’un tableau jusqu’à ce qu’on s’approche et que l’on découvre toute la puissance et la richesse qui s’en dégage.

Les photos ne peuvent restituer exactement le travail réalisé. Elles servent juste à vous donner l’envie d’aller les voir. That’s all.

Puls’Art 2013 – Mes coups de coeur – Adrienne Arth

Chez Adrienne Arth, j’ai trouvé de la photo tout en émotion et en subtilité.

Une jolie série de personnages pris à travers des matériaux urbains translucides.

J’ai craqué pour celui-ci.

Un craquage au Puls'Art 2013

Transparences – L’arrêt de bus 3

Quand je pense aux tests de netteté des revues de photo, je me dis que l’émotion se fout largement de la technique.

Pour en savoir plus sur l’artiste :  son portfolio.

Puls’Art 2013 – Mes coups de coeur – Laurent Vignais

Puls’Art ne fait pas assez de place, à mon avis, aux plasticiens.

Laurent Vignais avait amené quelques sculptures à côté de ses travaux graphiques.

Je me suis lâché pour  » Les Américains arrivent à Laval  » ,

Laurent Vignais - Les Américains arrivent à Laval

Laurent Vignais – Les Américains arrivent à Laval

un travail de 2007 qui me parle bien.

C’est toujours une question de goût, mais je m’assume pleinement.

A vous qu’en pensez-vous ?

Laurent n’a pas de site.

Puls’Art 2013 – Mes coups de coeur – Florence Bandrier

Florence Bandrier présente des travaux où la zénitude emmène une calligraphie magnifique. Je suis resté scotché par la qualité de ses réalisations où l’on peut projeter ses propres lectures sur une écriture totalement personnelle.

J’ai craqué pour quelque chose de sobre

Un coup de coeur Puls'Art 2013

Ecrits

Je vous souhaite une bonne lecture et je vous invite à voir ses autres travaux sur  son site.

Retour de Puls’Art 2013 – Coups de coeur et commentaires.

Puls’Art 2013 m’a réconcilié avec Puls’Art.

En 2011, la morbidité le disputait au cadavérique, et sauf exception, j’en étais ressorti avec une impression de malaise tant dans la thématique que dans la facture des travaux. J’étais donc hésitant à revenir à Puls’Art.

La sélection 2013 m’a beaucoup plus satisfait et donc je le dis. Certes, on voyait encore beaucoup d’aplats gris avec des têtes torturées mais à côté de cette mode, il y avait des recherches originales et revigorantes.

A côté de mes craquages (voir les billets dédiés) j’ai beaucoup aimé les travaux de

  • Nathalie Dumonteil – une vraie créativité à partir de papier mâché. ses travaux
  • Véronique Reinaud – une originalité certaine dans l’usage de l’acrylique. Son travail redonne à l’acrylique sa dimension de matière. ses travaux
  • Véronique Lagriffoul – une proposition décalée et courageuse avec des têtes et des masques en terre cuite. A noter des passages à l’abstraction bien tentants. ses travaux
  • Judith Marin – des grands formats monochromes qui rappellent la photo noir et blanc ou sépia. un travail magnifique et stimulant. ses travaux

Je me suis arrêté aussi sur les travaux de Nathalie Flores (pour ses graphismes), Benoit Rafray (pour ses techniques) et Rémi Trottereau (pour ses propositions dérangeantes) .

Même si je connais et comprends les problèmes de logistique et de place que pose l’accueil de sculpteurs et plasticiens, je trouve que la part qui leur est faite est trop congrue. On est à moins de dix pour cent de sculpteurs dans la sélection, ce qui ne permet pas de valoriser suffisamment auprès du public ces artistes.

Alors aux jurés de Puls’Art 2014, je demande un petit effort pour les plasticiens. Et je ne roule pas pour moi, je ne suis encore qu’un apprenti.

Note à benêts – En que taulier de ce site, j’exprime une opinion toute personnelle et donc fatalement injuste et pas objective. Mais c’est mon avis et je le défends. Na !!!