Archives mensuelles : mai 2014

Pulsart 2014 – Mes coups de coeur.

Pulsart 2014 est dans les nouveaux murs de la cité Jacobins (Théâtre, cinés,…). Et c’est bien !! Même si je trouve qu’entre les spots et la foule, il y fait trop chaud. Comme à chaque fois, la part dévolue aux sculpteurs et plasticiens me parait toujours insuffisante. C’est dit et je le redirai dans le blog de Pulsart  Cette année le jury a fait la part belle à la photo, à la peinture sur photo ou à la peinture d’après photo. J’ai eu quelques coups de coeur que je partage avec vous.

  • Sculpteurs et plasticiens
    Michelle Winckler Michelle travail avec bonheur le cristal, la pierre ou le métal. Ses totems associant cristal et métal comme ses autres travaux sont un bonheur pour les yeux. Les lignes sont sobres et épurées. Et la lumière se régale des formes qu’elle crée. son site
    Ghislaine Vernaujoux L’originalité du travail de Ghislaine commence par l’utilisation d’un matériau auquel on n’associe pas automatiquement les termes sculpture ou plastique. Elle crée à partir d’ardoises des formes originales et le matériau donne naturellement sa teinte et ses reflets à l’oeuvre crée. Je dois dire que j’ai été soufflé par ses travaux. son site
    Edith Basseville J’ai toujours eu une faiblesse pour les « métalleux ». Edith assemble des fils de fer de différentes tailles, par soudure ou liaison. Le matériau n’est pas traité et s’oxyde naturellement. j’admire son travail tout à la fois pour la patience qu’il représente et pour la poésie qui s’en dégage. son site
    Martine Salavize Coup de coeur peu objectif, car Martine maîtrise un matériau sur lequel je me casse les dents depuis quelques mois : le papier mâché. Et avec ce matériau, elle réalise de grandes oeuvres. Toutes ne m’ont pas parlé, mais ce qu’elle fait de son matériau mérite le coup de chapeau… et va m’obliger à persister dans mes recherches. A côté des travaux en papier mâché, les autres travaux présentés (bois) m’ont assez inspiré. son site
  • Peintres et photographes
    Eun-Ji Seo Certaines des toiles de cette artiste m’ont fait penser à Edward Hopper. Des paysages vides de personnages avec des perspectives ouvrant vers l’infini. Les teintes utilisées sont différentes de celles de Hopper. Elles peuvent être limite flashy mais l’impression est là dès le premier regard. son site
    Willy Bihoreau Ce qui m’a accroché chez Willy, c’est le croisement de la technique – une peinture en noir et blanc sur des photos transférées sur la toile – et les thèmes retenus. Le résultat final, tant sur de petits formats (10×10) que sur de plus grands est générateur de fortes émotions. son site

Bref une sortie sympa et vous avez jusqu’à dimanche soir pour en profiter.