Archives mensuelles : janvier 2015

Histoires de masques (3) – une forme = n formes

Déstructuration, quel joli mot pour décrire les quelques découpes faites sur la forme de base. Une découpe longitudinale permet d’avoir deux moitiés plus ou moins symétriques avec lesquelles il ne reste plus qu’à jouer. Les variations qui suivent donnent une idée des jeux possibles.

Décalage. On décale les deux moitiés le long du plan de coupe.

Masques décalés 01 (avant peinture et collage

Masques décalés 01 (avant peinture et collage

Masques décalés 01 - Etat final

Masques décalés 01 – Etat final (après peinture et montage)

Distance. On écarte les deux moitiés pour tenter d’en tirer un parti pris.

Masques décalés 03 - Peinture en cours

Masques décalés 03 – Peinture en cours

Masques décalés 03 - Etat Final

Masques décalés 03 – Etat Final

Divorce intégral. Ici, l’idée est de jouer avec des moitiés isolées.

Masques décalés 02 - Etat final

Masques décalés 02 – Etat final

En résumé, avec une forme, une coupe, deux positionnements et le jeu des couleurs, on dispose d’une palette infinie à exploiter. Ce n’est donc que le début de séries potentielles….. Ce billet termine la série de billets sur le travail à partir d’une forme basique.