Tous les articles par Hervé Zède

Saute en l’air

Et tente de décoller !

En ce moment, le bois me parle. D’où une frénésie de taille, de ponçage et d’autres tâches qui envoient de la poussière partout. Il m’arrive de porter un bon masque pour protéger mes poumons mais certaines fois j’en ai quand même plein le … …nez.

Avec des voisins sympas, je récupère facilement du bois. Sauf que j’ai encore oublié ce que c’était que cette buche. C’est léger, clair et assez fragile. Le bois marque facilement quand il est coincé dans des serre-joints . Plus lourd que le balsa mais assez facile à travailler, quand on le travaille en respectant le fil du bois.Rien qu'une buche/

Petit pas à pas

En quelques images cliquables voila l’évolution de la chose.

Note à benêts : Je ne sais toujours pas dessiner… Donc je ne ferai jamais du figuratif. Je connais mes limites.

C’est terminé : Décollage 01

Après ponçage (beurk ! ), deux couches de cire incolore et un peu de frottage pour faire briller, j’arrive à quelque chose qui me convient. Un petit socle métallique pour éviter que cette sculpture valdingue au premier coup de vent et le tour est joué.

YAS – Yet Another Stéatite

Dix-huit kilos de stéatite sur les bras

Quand on se remet à l’ouvrage après des lustres d’interruption, on n’est jamais certain de savoir encore maîtriser sa force. Ergo, au lieu de tout casser avec un malheureux coup de massette au bon endroit, j’ai choisi de faire ce sujet en stéatite verte uniquement avec des râpes et des rifloirs.

L’idée de départ était de faire passer deux serpents entre des blocs géométriques sur une base brute..

C’était une idée à la con. Je ne sais pas dessiner de façon réaliste. un jour, j’apprendrai 😉 En attendant on va replonger dans les abstractions. Exit le serpent du haut et reformatage du serpent du bas.

Le Marbre – on en connait un rayon

Il m’arrive de travailler des sujets et d’avoir la flemme de vous en parler.

Aussi je ne vais pas refaire un n-ième making-of car vous en connaissez autant que moi sur le travail des dalles de marbre qu’on peut récupérer dans toutes les bonnes marbreries. Je vais donc me contenter de faire une petite galerie autour d’une pièce faite à mes moments perdus. Toutes les photos sont datées. Cela vous permettra de voir sur combien de temps s’étale mon activité. Dans le cas présent, quelques séances au cours du mois de juin et le tour était joué !