L’apprentissage

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Et c’est en s’abimant les doigts que l’on apprend le plaisir des matières, des formes et du toucher.

Alors je vous invite à toucher les travaux que je réalise.

Ca fera hurler les conservateurs de musée, mais vos doigts contribuent à la patine des sculptures.

Petite précision – on touche avec les doigts, pas avec les ongles !! Les ongles peuvent rayer les matières tendres.

De l'art de s'abimer les doigts en créant des trucs que vous pouvez ne pas aimer.